P³ scientifiques en début de carrière

20180804_151253.jpg

Adriana Cravo a fait son baccalauréat en biologie au Brésil et son master en conservation de la faune, alors qu'elle travaillait avec des animaux tués sur la route. Maintenant, elle fait son doctorat en conservation et microbiologie des amphibiens. Elle s'intéresse à la relation possible entre le microbiome cutané associé des amphibiens et la présence de deux maladies causées par le Ranavirus et
Batrachochytridium dendrobatidis. De plus, elle comparera le microbiome cutané des amphibiens avec le microbiome environnemental identifié dans les lacs où se trouvent ces amphibiens.

ActiveSampler3.jpg

Oliver Machate, le scientifique de la pollution. Son master en chimie environnementale et santé à l'université de Copenhague l'a amené à entrer en contact avec des molécules inorganiques telles que le cuivre et le zinc. Pour P³, il est passé aux polluants organiques et étudiera leur impact sur le plancton, le microplancton et le fonctionnement des écosystèmes et comment leur impact pourrait changer avec un climat changeant.


Judit Laufer  a une formation en biogéochimie et s'intéresse à la compréhension du microbiome en tant que clé des processus écosystémiques.  En tant qu'étudiante au doctorat dans P3-Project, elle analysera le microbiome dans des échantillons d'eau de lac de montagne à l'aide de technologies de séquençage modernes et d'approches de réseau. Elle comparera les données des écosystèmes lacustres le long de différents gradients (par exemple région P³, altitude, exposition à la pollution et aux agents pathogènes, influence de l'agriculture ou
contact humain fréquent) et étudier le lien potentiel entre les microbiomes lacustres et les agents pathogènes des amphibiens.

Lydia Mackenzie est une paléoécologue qui travaille avec du pollen fossilisé et du charbon de bois pour reconstituer les communautés végétales passées et les événements de perturbation. Elle s'intéresse particulièrement à la relation à long terme entre l'homme et l'environnement. Son postdoctorat contribuera au projet P3 en reconstituant la couverture terrestre, les événements de perturbation et le changement climatique dans les quatre écosystèmes de montagne au cours de l'Anthropocène.

 

Détails du contact:

Institut de géographie et de limnologie de Nanjing

73 East Beijing Road, Nanjing 210008, Chine

Courriel : lydia@niglas.ac.cn

Anna-Marie Klamt est une paléolimnologue expérimentée dans la reconstruction du phosphore total (P) (par les diatomées) et l'extraction séquentielle du P dans les sédiments lacustres. Au sein de P3, elle se concentrera sur les effets des impacts anthropiques passés sur les écosystèmes lacustres en utilisant les restes d'invertébrés (cladocères) provenant de carottes de sédiments et l'analyse des isotopes stables. Son travail sur le terrain sera effectué dans les montagnes du Grand Hinggan, dans le nord-est de la Chine.

 

Détails du contact:

Institut de géographie et de limnologie de Nanjing

73 East Beijing Road, Nanjing 210008, Chine

Courriel : anna@niglas.ac.cn

Marilen Haver est doctorante intéressée par l'hydrologie des écosystèmes de montagne. Elle étudiera les paramètres clés de l'hydrologie des montagnes à grande échelle qui sont liés à la santé des écosystèmes aquatiques dans les quatre chaînes de montagnes P³. Elle utilisera une approche de modélisation pour décrire le fonctionnement des bassins versants des montagnes ainsi que pour mieux comprendre comment les paramètres abiotiques (tels que la T°, le débit d'eau, la répartition de la pollution) peuvent influencer la répartition et l'écologie des amphibiens et de leur habitat vivant.

Scientifiques P³

FromVideo.jpg

Dirk S. Schmeller (PI) possède une vaste expertise en biologie de la conservation et travaille dans les Pyrénées depuis plus de 10 ans. Dans P³, il couvrira tous les aspects des agents pathogènes des amphibiens, des réseaux trophiques et de l'interface avec les parties prenantes, les politiques et la science. Retrouvez plus d'informations sur ses recherches ici : dirk.die-schmellers.de .

Détails du contact:

Associé à EcoLab

Université Paul Sabatier
Toulouse

Tél : +49 162 67 69 238

Kunshan Bao s'intéresse à l'étude des changements environnementaux passés et de leurs causes, en mettant l'accent sur l'utilisation des archives naturelles pour étudier le devenir et le transport des polluants anthropiques dans l'environnement et reconstruire leur histoire de pollution. Son intérêt plus large porte sur l'intégrité des changements écologiques dans les écosystèmes d'eau douce et leurs réponses au changement climatique et aux activités humaines. Dans P³, il étudiera l'impact des changements de couverture terrestre sur le fonctionnement des écosystèmes aquatiques montagneux en utilisant une approche paléolimnologique.

Détails du contact:

Institut de géographie et de limnologie de Nanjing

73 East Beijing Road, Nanjing 210008, Chine

Téléphone : 086 025 8688 2147

Courriel : kunshan.bao@hotmail.com

Les recherches antérieures de Ji Shen se sont développées à partir d'une approche paléolimnologique, en étudiant les enregistrements de sédiments dans les lacs chinois et leurs significations pour l'évolution climatique et environnementale. Ses recherches sur les lacs du nord-est de la Chine ont fourni une histoire détaillée de la variabilité de la mousson d'été en Asie de l'Est et des changements de végétation depuis le milieu et la fin de l'Holocène. A P³, il coordonnera et supervisera les doctorants et post-doctorants dans l'analyse et l'interprétation des archives polliniques des sédiments lacustres.

 

Détails du contact:

Institut de géographie et de limnologie de Nanjing

73 East Beijing Road, Nanjing 210008, Chine

Téléphone : 086 025 8688 2005

Courriel : jishen@niglas.ac.cn

Werner Brack est chimiste environnemental de formation. Son groupe se concentre sur l'identification, la quantification et l'évaluation des polluants environnementaux causant des effets néfastes sur différents systèmes biologiques. Dans P³, le groupe soutient la découverte des relations de cause à effet entre la contamination (probablement due aux dépôts atmosphériques) et le déclin des amphibiens dans différentes chaînes de montagnes par l'analyse GC et LC-HRMS d'échantillons d'eau, de sédiments et de biote provenant de petits lacs de montagne.

https://www.ufz.de/index.php?en=38530

Détails du contact:

Analyse dirigée par les effets du département
Centre Helmholtz pour la recherche environnementale - UFZ
Rue Permoser 15
04318 Leipzig, Allemagne
téléphone +49 341 235 1531

Jan Friesen travaille dans les domaines de l'écohydrologie, de la télédétection et du développement de capteurs. Il travaille à Oman et dans les montagnes du Dhofar depuis 2009. Au sein de P3, Jan couvrira des sujets liés à l'hydrologie, à la télédétection et aux grands ensembles de données environnementales. Il est également responsable de la région P3 à Oman, les montagnes du Dhofar. Retrouvez plus d'informations sur ses recherches ici : https://www.ufz.de/index.php?en=36183 .

 

Détails du contact:

Département d'hydrologie du bassin versant

Centre Helmholtz pour la recherche environnementale - UFZ

Permoserstr. 15

04318 Leipzig, Allemagne

téléphone : +49 341 235 1082

Antonis Chatzinotas est microbiologiste environnemental.

https://www.ufz.de/index.php?en=39070

Détails du contact:

Département de microbiologie environnementale

Centre Helmholtz pour
Recherche environnementale - UFZ
Permoserstr. 15, 04318 Leipzig, Allemagne
Téléphone +49 341 235-13241

Martin Krauss est un chimiste analytique environnemental qui travaille en tant que scientifique principal au département d'analyse dirigée par les effets de l'UFZ. Il est spécialiste de l'identification et de la quantification des contaminants organiques dans des matrices environnementales complexes. Dans P3, il soutiendra l'analyse des contaminants dans les échantillons d'eau, de sédiments et de biote à l'aide de GC- et LC-HRMS.

Détails du contact:

Analyse dirigée par les effets du département
Centre Helmholtz pour la recherche environnementale - UFZ
Rue Permoser 15
04318 Leipzig, Allemagne

Adeline Loyau est une écologiste travaillant sur les réseaux trophiques aquatiques et les agents pathogènes des amphibiens. Depuis 2010, elle travaille sur l'interaction entre le zooplancton et le stade infectieux du pathogène amphibien Batrachochytrium dendrobatitis . Elle poursuivra ce travail au sein de P³.

http://www.adeline-loyau.net/

Détails du contact:

Département Système Écotoxicologie
Centre Helmholtz pour la recherche environnementale - UFZ
Permoserstr. 15
04318 Leipzig, Allemagne

Téléphone : +49 3 41 2 35-14 96

Vance Vredenburg est un écologiste travaillant sur les réseaux trophiques aquatiques et les agents pathogènes des amphibiens. Il présente une excellente expertise dans les impacts du changement climatique sur les zones humides et la compréhension des réseaux trophiques aquatiques et dans la prédiction des réponses déduites de la modélisation du paysage aux limites aquatiques.

http://www.vredenburglab.com/

Détails du contact:

Département de biologie

Université d'État de San Francisco
1600 avenue Holloway
San Francisco, Californie États-Unis 94132

Gael Le Roux est un écogéochimiste isotopique travaillant . Il étudie *le devenir des éléments traces *(nutriments, contaminants) à différentes échelles temporelles et spatiales et leurs effets sur les écosystèmes terrestres et aquatiques. Il est expérimenté dans le couplage isotopique  géochimie et écologie ou chimie atmosphérique et radioécologie. Pour le P3, Gael supervisera principalement les tâches sur la biogéochimie inorganique des éléments traces en milieu montagnard.

Détails du contact:

EcoLab / Campus Ensat
Avenue de l'Agrobiopôle
Auzeville tolosane
31326 Castanet-Tolosan, France
tél : +33 5 34 32 39 40

Pilar Durantez travaille comme technicienne de terrain et coordinatrice logistique de plusieurs projets dans les Pyrénées. Au sein de P³, elle apporte son expérience en carottage de lacs, en échantillonnage de poissons et d'eau ainsi qu'en suivi écologique des milieux humides. Elle agit également en tant qu'assistante de laboratoire pour la préparation et les analyses ultérieures des échantillons à EcoLab.
 

Détails du contact:

EcoLab / Campus Ensat
Avenue de l'Agrobiopôle
Auzeville tolosane
31326 Castanet-Tolosan, France

 

Sabine Sauvage (CNRS EcoLab) est modélisatrice environnementale. Elle s'intéresse particulièrement au développement et à la compréhension des processus et outils hydrologiques. Dans le projet P3, elle conseille l'équipe, principalement Marilen pour adapter les outils de modélisation hydrologique aux problématiques de P3

François de Vleeschouwer utilise les archives terrestres
étudier l'enregistrement des éléments traces (nutriments, contaminants) à différentes échelles spatiales et temporelles ainsi que leurs interactions avec les facteurs climatiques et environnementaux. Son rôle au sein de P³ sera d'apporter son expertise en géochimie environnementale pour résoudre des questions liant l'occupation humaine, le couvert végétal, l'occupation des sols et le devenir des contaminants en milieu montagneux.


 

Détails du contact:

EcoLab / Campus Ensat
Avenue de l'Agrobiopôle
Auzeville tolosane
31326 Castanet-Tolosan, France

 

Roman Teisserenc est un biogéochimie environnementale. Il s'intéresse particulièrement à la dynamique de la matière organique terrestre (TOM) dans  écosystème d'eau douce. Se concentrant sur les flux et la qualité de la matière organique, il s'intéresse également au devenir des contaminants associés à la TOM. Au sein du P³ il tentera de décrypter le rôle du PHTE sur l'éco-géochimie aquatique (principalement les poissons).

Jose Miguel Sanchez Perez (CNRS EcoLab) est hydrogéochimiste environnemental. Il s'intéresse particulièrement aux modèles hydrologiques incluant les nutriments majeurs, la charge solide dans les grands bassins versants. Il co-encadre la thèse de Marilen Haver.

Claudine Egger a une formation en économie politique et termine actuellement sa thèse de maîtrise en écologie sociale où elle développe un modèle de système dynamique pour une région NUTS3 en Autriche. Elle a co-développé un modèle socio-écologique intégré pour la région d'Eisenwurzen en Autriche qui sera utilisé pour P³.

Détails du contact:

Alpen-Adria-Universität Klagenfurt

Universitätsstraße 65-67
9020 Klagenfurt am Wörthersee
L'Autriche

Veronika Gaube est chercheuse principale à l'Institut d'écologie sociale (Alpen-Adria-Université Klagenfurt-Wien-Graz). Elle a terminé son doctorat en écologie sociale en 2009 et a 10 ans d'expérience dans la recherche interdisciplinaire reliant les approches socio-économiques et écologiques en science de la durabilité. Elle est expérimentée dans le développement de modèles socio-écologiques intégrés. Ces modèles combinent des modules basés sur les agents et des flux de matières/substances pour analyser les interactions entre les décisions des utilisateurs des terres, le changement d'affectation des terres et les flux socioécologiques d'énergie, de matières ou de substances (par exemple C et N).

Détails du contact:

Institut d'écologie sociale

Alpen-Adria-Universität Klagenfurt

Universitätsstraße 65-67
9020 Klagenfurt am Wörthersee
L'Autriche

Téléphone  +43 1 5224000 414

Christoph Plutzar est biologiste, écologiste social et il est titulaire d'une formation académique en Systèmes d'Information Géographique. En 2004, il a été l'un des membres fondateurs de l'Institut de Vienne pour la conservation et l'analyse de la nature. Depuis 2008, il travaille à l'Institut d'Ecologie Sociale (Alpen-Adria-Université
Klagenfurt-Wien-Graz), travaillant dans le domaine "L'utilisation des terres et la colonisation des écosystèmes". L'objectif principal de son travail est de traiter des questions de recherche spatialement explicites avec le SIG, en particulier dans les thèmes de l'utilisation des terres,
biodiversité et conservation de la nature.

Détails du contact:

Institut d'écologie sociale

Alpen-Adria-Universität Klagenfurt

Universitätsstraße 65-67
9020 Klagenfurt am Wörthersee
L'Autriche

Téléphone  +43 1 5224000 424

Helmut Haberl est titulaire d'un doctorat en écologie et d'une habilitation en écologie humaine. Depuis 1991, il est chercheur, enseignant et responsable de projet/scientifique à l'Institut d'écologie sociale (Alpen-Adria-Université Klagenfurt-Wien-Graz) où il est devenu professeur associé en 2001. Depuis 2012, il est directeur de l'Institut d'écologie sociale. Ses recherches portent sur les questions théoriques de l'interaction société-nature, le développement durable, la science intégrée du changement des terres, l'analyse du métabolisme socio-économique et des flux d'énergie, la recherche socio-écologique à long terme (LTSER) et l'atténuation des GES dans l'agriculture, la foresterie et d'autres utilisations des terres (AFOLU ). Entre autres rapports d'évaluation, il est l'auteur principal du chapitre 11 « Agriculture, foresterie et autres utilisations des terres (AFOLU) », WGIII « Mitigation », 5e rapport d'évaluation (AR5) du GIEC.

Détails du contact:

Institut d'écologie sociale

Alpen-Adria-Universität Klagenfurt

Universitätsstraße 65-67
9020 Klagenfurt am Wörthersee
L'Autriche

Téléphone  +43 1 5224000 406

Andreas Mayer est sociologue et écologiste social. Depuis 2008, il travaille à l'Institut d'écologie sociale (Alpen-Adria-Université Klagenfurt-Wien-Graz), travaillant dans les domaines "Utilisation des terres et colonisation des écosystèmes" et "Métabolisme social". Son travail est axé sur l'interdépendance entre le métabolisme social et l'utilisation des terres, et les compromis connexes. Il possède
expertise en modélisation biophysique et en intégration de méthodes de recherche qualitative
dans les approches de modélisation semi-quantitative.

Détails du contact:

Institut d'écologie sociale

Alpen-Adria-Universität Klagenfurt

Universitätsstraße 65-67
9020 Klagenfurt am Wörthersee
L'Autriche

Téléphone  +43 1 5224000 419